Aller au contenu

Le virement de fonds de l’étranger vers les banques israéliennes est compliqué

Avatar

Michael Decker

Dans cet article, nous allons traiter de la difficulté du transfert d’argent de l’étranger vers les banques israéliennes qui refusent d’accepter des virements issus de comptes établis à l’étranger. Il s’agit d’Israéliens à qui les banques ont refusé le transfert d’argent issu de banque étrangères, de leur famille, d’associés ou de tout autre entité située à l’étranger. Vous devez savoir qu’avec l’assistance d’un avocat spécialisé dans le domaine du transfert de fonds, vous pouvez transférer votre argent en toute légalité.

Le Cabinet Cohen, Decker, Pex & Brosh représente les clients israéliens face aux banques qui refusent d’accepter des transferts bancaires venant d’outre-mer sur des comptes israéliens. Notre cabinet, situé à Jérusalem et à Petah Tikva, est prêt à mettre à votre disposition toutes ses connaissances et l’assistance nécessaires pour réussir à affronter ces situations quelque peu compliquées.

Difficultés de transfert d’argent de l’étranger sur les banques israéliennes

Le virement de fonds de l’étranger vers les banques israéliennes est compliquéEn raison des procédures pénales et autres engagées contre les sociétés de banques en Israël et dans le monde, les banques israéliennes refusent les transferts d’argent issus de l’étranger. Ainsi, sous les instructions de la Banque d’Israël sur l’échange d’informations et le blanchiment d’argent, les banques se sont montrées très réticentes quant au transfert de fonds arrivant de l’étranger vers Israël. Ce rejet s’applique à un client, un membre de la famille ou à toute autre partie.

De nombreux Israéliens attendent de recevoir sur leur compte des fonds transférés par virements bancaires de l’étranger. Les clients israéliens, ayant souvent un besoin urgent de cet argent, doivent mener une lutte acharnée contre leur banque pour débloquer les fonds.

De son côté, la banque leur met des bâtons dans les roues en réclamant certains documents et en leur laissant supposer que si les conditions particulières requises au transfert ne sont pas réunies, la banque remboursera le montant transféré à la banque étrangère, quel que soit l’origine de son expéditeur. En conséquence, faute de choix, de très nombreux Israéliens sont contraints de faire face à ces réglementations sévères, de lutter et parfois même de supplier les responsables et les cadres de la banque d’accepter le transfert.

Ainsi, par crainte de commettre des infractions pénales liées au blanchiment d’argent et d’être impliquée dans un délit grave, la banque refuse et crée un litige avec son client. Ces mêmes clients qui attendent pendant des mois le déblocage de cet argent nécessaire à leur activité professionnelle ou à des fins personnelles.

D’une façon générale, les transferts de fonds vers Israël se font lors de transactions effectuées avec des entités situées à l’étranger. Cependant, il arrive que des membres de la famille à l’étranger décident d’offrir un cadeau d’anniversaire ou de mariage ou tout autre présent à un parent israélien sous forme d’argent. Les sociétés bancaires, en revanche, tiennent bon et choisissent de ne prendre aucun risque. Beaucoup à cause de la crainte de payer des amendes élevées et des dommages pouvant porter atteinte à leur image. Le risque pour ces banques est important et n’en vaut pas la peine.

La banque refuse de débloquer les fonds transférés de l’étranger en votre faveur, nous pouvons vous aider.

Les nombreuses lois bancaires appliquées en Israël constituent un inconvénient majeur pour les clients des banques. Notre cabinet, conscient de cette problématique, a recours aux services d’avocats spécialisés dans les différentes réglementations bancaires. Nous sommes en mesure de vous aider à transférer légalement des fonds vers Israël. Nous possédons les connaissances et l’expérience nécessaires pour intervenir en votre nom auprès des autorités juridiques du système bancaire et de l’administration fiscale, afin que vous puissiez transférer légalement de l’argent en Israël.

Nous avons traité de nombreux cas d’Israéliens confrontés au refus d’autoriser le transfert d’argent de la part de leur banque en Israël, sous prétexte de raisons diverses et nombreuses. Il convient de préciser que, dans de nombreux cas, les documents justifiant que l’argent a été déclaré comme il se doit dans le pays de résidence, n’ont pas été fournis.

Il est fort possible qu’une banque refuse de recevoir des fonds transférés d’un compte d’entreprise à l’étranger directement sur un compte privé en Israël. Comme mentionné, la banque peut dans certains cas refuser le transfert d’argent entre associés ou membres de la famille, la raison principale étant le défaut de justificatif sur l’origine des fonds. Il faudra vous efforcer de répondre aux demandes de la banque. Si les motifs du refus sont déraisonnables, des dispositions juridiques devront alors être prises.

C’est ici que nous intervenons. Nous sommes spécialisés dans les problèmes de refus des banques israéliennes d’accepter des transferts d’argent. Nous saurons prouver aux sociétés bancaires que votre dossier ne présente aucune suspicion de blanchiment d’argent ou d’infraction fiscale, afin d’autoriser le transfert direct et immédiat sur votre compte en Israël. Nous maîtrisons les réglementations de la loi et les directives de la Banque d’Israël et nous pouvons donc exiger votre dû légalement de la banque et éviter les situations d’embarras et les préjudices que vous pourriez subir.

Dans certains cas, conformément à la loi, nous pouvons contraindre la banque d’approuver le transfert d’argent en Israël par une requête judiciaire. Le stress causé par l’attente d’un argent nécessaire est une situation complexe à laquelle nous sommes particulièrement sensibles. Notre cabinet dispose d’une équipe d’avocats et d’outils professionnels, qui permettent de traiter légalement et de trouver une solution à ces situations délicates.

Contactez un avocat spécialisé dans le transfert d’argent de l’étranger vers Israël

Le Cabinet Cohen, Decker, Fax & Brosh est spécialisé dans les diverses lois relatives au transfert d’argent vers Israël pour quelque raison que ce soit. Si la banque titulaire de votre compte refuse de coopérer, prenez contact avec notre cabinet qui se tient à votre disposition pour toute assistance.

Transfert d'argent vers les banques israéliennes

: 03-3724722

        055-9781688

 office@lawoffice.org.il

Contactez nous

Faire défiler vers le haut