Permis de travail en Israël – Comment l’obtenir ? Dans cet article, l’avocat Pex, avocat en droit de l’immigration pour Israël, expliquera comment employer des travailleurs étrangers dans la légalité et comment obtenir un visa de travail en Israël.

Les lois sur l’immigration en Israël sont très strictes et il est donc important de connaître la loi concernant l’obtention d’un permis de travail pour un travailleur étranger, afin d’éviter les erreurs. La loi du retour (1950) ne s’applique qu’aux juifs ou à ceux qui possèdent un héritage juif.

Les immigrants qui souhaitent vivre en Israël mais ne sont pas juifs ne peuvent immigrer en Israël en vertu de la loi sur le retour, mais uniquement en tant que membres de la famille de juifs. L’entrée en Israël de la plupart des citoyens non juifs du monde est régie par la loi relative à l’entrée en Israël (1952). Selon la loi, le ministre de l’Intérieur peut délivrer divers visas pour Israël, notamment un visa de tourisme (visas B / 2) d’une durée maximale de trois mois ; des Permis de séjour temporaires et permanents ; Et des permis de travail en Israël. Les procédures du ministère de l’Intérieur, publiées périodiquement sur le site Web de l’Autorité de la population et de l’immigration, spécifient les critères et les exigences pour les citoyens étrangers souhaitant obtenir divers visas pour Israël, notamment un permis de travail en Israël.

Le ministère de l’Intérieur réglemente l’emploi de travailleurs étrangers en Israël

Il est important de savoir qu’Israël n’encourage généralement pas les entreprises et les employeurs israéliens à embaucher des travailleurs étrangers. Le gouvernement israélien préfère que les employeurs israéliens créent des emplois pour les travailleurs israéliens locaux. Il est toutefois possible d’employer des travailleurs possédant une expertise spécifique sur le marché du travail israélien. Le ministère de l’Intérieur a le droit de modifier le montant du permis de travail que l’employeur est tenu de payer, ou d’augmenter la taxe sur l’emploi de travailleurs étrangers, comme ce fut le cas récemment, afin d’encourager les entreprises et les employeurs israéliens à préférer les travailleurs israéliens, plutôt que d’avoir recours à des travailleurs étrangers.

Différents types de visas de travail en Israël – Permis de travail B / 1

Il existe plusieurs cas qui permettent d’obtenir un visa de travail. La plupart des visas de travail pour les étrangers en Israël concernent des zones d’emploi spécifiques, où il existe un réel besoin de travailleurs venant de l’étranger. Par exemple, Israël émet environ 50 000 visas par an pour des auxiliaires de vie. La plupart de ces visas B / 1 sont accordés à des Philippins expérimentés et formés pour aider les personnes âgées et les malades.

En outre, des permis de travail israéliens sont accordés (en moindre nombre) aux travailleurs étrangers des secteurs de la construction, de l’agriculture (la plupart des permis de travail agricoles israéliens sont délivrés à des citoyens thaïlandais) et aux cuisiniers et chefs de restaurants.

Permis de travail pour experts étrangers

En 2015, quelque 3 500 permis de travail ont été délivrés à des travailleurs étrangers en Israël. Ces visas sont accordés aux ressortissants étrangers qui peuvent prouver qu’ils possèdent une expertise particulière. La raison d’être de ce visa de travail est que l’expertise du travailleur permettra à l’employeur en Israël de créer davantage et / ou d’étendre son activité et, finalement, d’employer davantage d’Israéliens grâce à la contribution du travailleur étranger.

Les visas aux travailleurs étrangers sont accordés principalement dans les domaines de l’industrie et de la haute technologie, mais pas seulement.

Des visas pour les travailleurs étrangers qualifiés sont également accordés dans les domaines du sport, de la médecine, des diamants, des universités et même des artistes. Pour obtenir un permis d’embauche d’un expert étranger en Israël, il est indispensable que l’employeur israélien verse à l’expert étranger au moins deux fois le salaire moyen en Israël.

Le processus d’obtention d’un permis de travail en Israël

Pour obtenir un visa de travail, contactez d’abord l’unité des permis afin de prouver la nécessité de faire appel à un travailleur étranger expert.

Deuxièmement, après avoir reçu l’autorisation, le ministère de l’Intérieur délivre le visa B / 1 au travailleur étranger. L’employeur potentiel en Israël est celui qui soumet la demande à l’autorité chargée de la population et des migrations.

Il est recommandé de consulter un avocat spécialisé dans l’immigration en Israël dans le but d’obtenir un permis de travail.

En tant que première étape de la demande, le comité interne du ministère de l’Intérieur doit être convaincu de la nécessite d’employer le travailleur étranger.

La deuxième étape, après l’approbation de l’emploi, consiste à délivrer le permis de travail lui-même. Après ces étapes, le travailleur étranger peut entrer en Israël et commencer à travailler.

Contactez-nous – Loi sur l’immigration en Israël – Cohen, Decker, pex, Brosh – Emploi de travailleurs étrangers en Israël

Si vous désirez une assistance juridique pour obtenir un visa d’entrée en Israël (que ce soit un permis de travail, un visa de tourisme ou tout autre visa), veuillez nous contacter. Cohen, Decker, Pex, Brosh à Jérusalem et Petah Tikva. Nous serons heureux de vous aider pour toutes les questions d’immigration en Israël.

permis de travail en Israël

: 03-3724722

        055-9781688

 : office@lawoffice.org.il