Aller au contenu

Passeport roumain – Le guide le plus complet

Michael Decker

Vous trouverez dans cet article un résumé des informations les plus précises et les plus qualitatives qui vous permettront de savoir si vous êtes éligible à la citoyenneté roumaine et au passeport européen, et de savoir comment obtenir ce passeport. Vous trouverez ci-après une explication concise et ordonnée des étapes à franchir pour les différents profils de candidats.

Vous trouverez dans cet article un résumé des informations les plus précises et les plus qualitatives qui vous permettront de savoir si vous êtes éligible à la citoyenneté roumaine et au passeport européen, et de savoir comment obtenir ce passeport. Vous trouverez ci-après une explication concise et ordonnée des étapes à franchir pour les différents profils de candidats.

L’article décrit également l’histoire ancienne et récente de la communauté juive en Roumanie. Les Juifs roumains font partie intégrante du pays depuis de nombreux siècles. À son apogée, avant le début de la Seconde Guerre mondiale, la population juive de Roumanie comptait plus de 750 000 individus.

ujourd’hui, la plupart des membres de la diaspora roumaine vivent dans différentes parties du monde, notamment en Israël, aux États-Unis, en Grande-Bretagne, au Canada, en Australie et en Afrique du Sud. La plupart des descendants roumains ignorent qu’ils ont droit à la citoyenneté roumaine.

Notre cabinet d’avocats est spécialisé dans le droit de l’immigration roumaine. Nous pouvons vous éclairer sur la façon d’obtenir la citoyenneté roumaine de la manière la plus sûre, la plus efficace et la plus professionnelle. Notre cabinet collabore quotidiennement avec les autorités roumaines et, en outre, avec les archives roumaines locales, qui nous aident à localiser les documents anciens et à déterminer l’éligibilité.

Passeport roumain

INTRODUCTION – L’HISTOIRE DES JUIFS EN ROUMANIE

L’histoire documentée des Juifs en Roumanie remonte à près de deux mille ans. Cependant, les premières références notables commencent à apparaître au XIVe siècle, après une vague massive d’immigration de réfugiés du Royaume de Hongrie, persécutés dans leur pays. La communauté se renferma sur elle-même, comme cela est courant dans les régions d’Europe de l’Est, et n’eut pratiquement aucun contact avec le reste des communautés juives.

Au XVIe siècle, les Juifs expulsés d’Espagne arrivent en Roumanie en passant par différents pays des Balkans, comme la Bulgarie, la Grèce, la Serbie, etc. Ils occupent des postes clés au niveau local, lorsqu’ils sont nommés diplomates et médecins des souverains locaux de Valachie. Leur arrivée s’explique par la situation de la Roumanie sur la route commerciale entre l’Empire ottoman et le Royaume Uni de Pologne-Lituanie. Les Juifs expulsés d’Espagne se sont enrichis en Roumanie et ont fait le commerce de produits très divers tels que le fer, le coton et les céréales, et ils ont particulièrement excellé dans le commerce du vin.

Le XVIe siècle connaît une croissance démographique considérable. Au cours de cette période, on assiste à un peuplement juif massif dans de nombreuses villes telles que Bucarest, Iași, Siret et Botoșani. Parallèlement, leur nombre a augmenté de manière encore plus exponentielle au XVIIe siècle – époque à laquelle des dizaines de milliers de réfugiés ont afflué dans le pays à la suite du soulèvement de Khmelnytsky et des émeutes cosaques qui l’ont accompagné. Ces émeutes ont dévasté de nombreuses colonies juives dans les actuelles Moldavie et Ukraine.

Après cette période, la communauté s’est renforcée et est devenue connue dans le monde de la Torah grâce à ses érudits juifs. Des livres d’interprétation rabbinique, de Moussar et des commentaires sur les sages juifs ont été écrits par les prodiges de la communauté, sont devenus célèbres dans d’autres endroits et ont atteint l’Europe occidentale, le Moyen-Orient, le Maghreb et d’autres pays lointains.

CONTEXTE HISTORIQUE DE LA ROUMANIE – ÉLIGIBILITÉ À LA CITOYENNETÉ ROUMAINE

L’État roumain a acquis son indépendance en 1878, lorsque plusieurs principautés régionales du nom de Valachie, Transylvanie et Moldavie se sont unies. La création de l’État a suscité un grand intérêt parmi les dirigeants roumains et les laïcs concernant la « question juive ». Quel serait le statut des Juifs roumains d’un point de vue juridique et national ?

Ces questions ont suscité une ferveur patriotique au sein du peuple qui venait de gagner son indépendance après de nombreuses luttes contre les forces de l’armée ottomane. L’unification de l’État nouvellement créé a insufflé au peuple roumain un esprit d’hostilité envers les « étrangers ». Après des années de guerres et de détresse, une atmosphère de fierté nationale et de haine envers l’étranger au caractère « dangereux » s’est développée.

Cela a conduit à des harcèlements et à des émeutes anti-juives, les Juifs étant immédiatement soupçonnés d’être une cinquième colonne agissant contre les intérêts nationaux. En conséquence, de nombreux Juifs ont décidé de faire leurs bagages et de chercher une autre place dans une Europe occidentale éclairée, aux États-Unis, au Canada et dans d’autres pays.

Aujourd’hui, de nombreux descendants de Juifs qui ont fui à cette époque (fin du 19e et début du 20e siècle) peuvent obtenir un passeport roumain pour autant qu’ils puissent prouver par des documents officiels que, à un moment donné, leurs ancêtres ont eu la nationalité roumaine ou ont vécu en Roumanie après l’indépendance de ce pays en 1878.

Passeport roumain

LES DESCENDANTS DE RÉFUGIÉS DE LA SECONDE GUERRE MONDIALE SONT ÉLIGIBLES

En raison de la Seconde Guerre mondiale et de ses conséquences tragiques, quelque 400 000 Juifs roumains ont été assassinés dans des camps d’extermination administrés par des sympathisants nazis. Les exterminations ont eu lieu dans les zones frontalières du nord-est du pays, sous la dictature de Ion Antonescu.

Des centaines de milliers de réfugiés survivants ont fui vers différents pays et, aujourd’hui, la grande majorité des descendants peuvent prétendre à un passeport roumano-européen à la condition de pouvoir prouver l’existence d’un lien familial avec un membre de la famille roumaine d’origine, comme indiqué ci-dessus.

Pour ce faire, ils doivent présenter des documents officiels délivrés par le gouvernement roumain du passé, ou par un organisme roumain reconnu en Roumanie, tel qu’un hôpital, une école, une université, un centre communautaire, etc. Ces documents constitueront la preuve que votre famille est liée à l’État roumain.

La guerre a laissé des dizaines de milliers de Juifs sans abri, ainsi que des veufs, sans famille, orphelins et malades, cherchant refuge auprès de tout pays qui accepterait de les accueillir. Inversement, des masses de Juifs se sont retrouvés sans le sou et sans moyens économiques pour quitter la Roumanie. C’est l’une des raisons pour lesquelles un grand nombre de Juifs ont choisi d’immigrer en Israël après l’Holocauste.

LE RÈGLEMENT DE LOI ACTUALISÉ DE 1991

En 1989, le pays a quitté le bloc du communisme d’Europe de l’Est et a entrepris un processus accéléré de démocratisation, d’industrialisation nationale et une politique de capitalisme similaire à celle existant dans les pays occidentaux développés. En mars 1991, le Parlement roumain a adopté la nouvelle loi sur la nationalité qui a succédé à l’ancienne.

Quelle est la différence entre la nouvelle loi sur la nationalité et l’ancienne ? La nouvelle loi sur la nationalité est considérée comme plus souple et se fonde sur le jus sanguinis (« droit du sang »). En vertu de cette loi, la citoyenneté est automatiquement transférée du parent à la descendance, quel que soit le lieu de naissance de cette dernière. Cela contraste avec l’ancienne loi, qui était basée sur le jus soli (« droit du sol »), selon lequel la citoyenneté était déterminée par le lieu de naissance de la descendance.

INFORMATIONS GÉNÉRALES SUR L’ÉLIGIBILITÉ ET LA NATURALISATION

La loi roumaine du retour permet aux personnes nées en Roumanie d’acquérir la citoyenneté ou de la récupérer lorsqu’elle a été perdue. Toutefois, les descendants d’anciens citoyens roumains peuvent obtenir la citoyenneté dans des conditions spécifiques, détaillées ci-dessous. Le terme « descendants », dans le cadre de la loi roumaine sur la nationalité, désigne à la fois les descendants biologiques et les descendants adoptifs.

Le processus d’acquisition de la citoyenneté n’exige pas que les parents et/ou les grands-parents soient encore en vie. En outre, contrairement à un grand nombre de nationalités étrangères qui ne permettent pas de « sauter des générations », la nationalité roumaine permet de sauter des générations lorsqu’elle est transmise à une génération plus jeune, du grand-père au petit-fils.

Combien de temps faut-il pour obtenir la nationalité roumaine ? La durée de la procédure de naturalisation n’est pas fixe, car elle dépend des procédures internes de la Roumanie. Le délai moyen d’attente est d’environ trois ans et, dans certains cas, de deux ans. Toutefois, le processus ne dure jamais plus de quatre ans environ.

ÉLIGIBILITÉ À LA CITOYENNETÉ ROUMAINE – PROCESSUS DE NATURALISATION

En vertu de la loi sur la nationalité roumaine adoptée en mars 1991, la qualité de citoyen roumain est reconnue si une des trois conditions suivantes au moins est remplie. La première condition d’obtention de la citoyenneté concerne les enfants de citoyens roumains :

La réglementation roumaine stipule qu’un descendant d’un citoyen roumain sera reconnu comme étant roumain dans l’un des cas suivants :

En vertu de l’article 5 de la loi sur la citoyenneté : Un enfant né d’un Roumain qui détient actuellement la citoyenneté roumaine sera reconnu comme citoyen roumain même s’il est né en dehors des frontières de la Roumanie. La durée du processus d’obtention de la citoyenneté aux termes de cet article varie entre un et deux ans.

En vertu de l’article 10 de la loi sur la citoyenneté : Les enfants et également les petits-enfants de citoyens roumains nés à l’intérieur des frontières actuelles de l’État pourront légitimement devenir citoyens. Cela concerne également les cas où l’ancêtre roumain ne possède plus la citoyenneté roumaine.

En vertu de l’article 11 de la loi sur la citoyenneté : Cet article élargit la gamme d’éligibilité pour inclure les arrière-petits-enfants du titulaire initial de l’éligibilité. L’article fait également référence à la naissance sur le territoire de la « Grande Roumanie », c’est-à-dire les anciennes frontières élargies, qui englobent les territoires de la Transylvanie, de la Bucovine et de la Bessarabie. Actuellement, ces territoires appartiennent à d’autres pays comme la Hongrie, l’Ukraine, la Bulgarie, la Pologne et l’ex-Yougoslavie. Si vos grands-parents sont nés dans ces régions, vous avez officiellement le droit de prétendre à la citoyenneté roumaine.

Passeport roumain

DESCENDANTS DE CITOYENS ROUMAINS ORIGINAIRES DE L’INTÉRIEUR DES FRONTIÈRES DE LA ROUMANIE ACTUELLE

Cette section vise à renforcer et à clarifier les points ci-dessus.

Si vos parents ou grands-parents ont perdu leur nationalité roumaine, vous pouvez toujours obtenir un passeport roumain. Si vous êtes le petit-enfant ou l’enfant d’une personne née à l’intérieur des frontières de la Roumanie actuelle, mais que l’un de ses parents ou grands-parents a perdu sa nationalité roumaine en raison de l’immigration, vous pouvez légalement rétablir cette nationalité conformément à l’article 10 de la loi. Dans ce cas, les enfants et les petits-enfants sont éligibles, comme indiqué ci-dessus.

En outre, en vertu de l’article 10 de la loi, il ne vous sera pas demandé de renoncer à votre autre nationalité pour obtenir la nationalité roumaine. Et vous ne serez pas obligé de résider en Roumanie pour acquérir la citoyenneté au titre de cet article de loi.

DESCENDANTS DE CITOYENS ROUMAINS VIVANT À L’INTÉRIEUR DES FRONTIÈRES DE LA « GRANDE ROUMANIE ».

Dans l’entre-deux-guerres, la Roumanie contrôlait un territoire bien plus vaste qu’aujourd’hui. Durant cette période, des régions telles que la Bucovine, la Transylvanie et la Bessarabie formaient une partie unifiée de l’État historique appelé aujourd’hui « Grande Roumanie ». Comme mentionné ci-dessus, ces territoires appartiennent aujourd’hui à des pays comme la Moldavie, l’Ukraine, la Pologne, la Bulgarie, la Hongrie et l’ex-Yougoslavie.

Si vos ancêtres sont nés dans ces territoires mais ont perdu leur citoyenneté de manière inattendue (en raison des changements de frontières qui se sont produits), sachez que vous avez droit à la citoyenneté roumaine en vertu de l’article 11 de la loi. En vertu de cet article, les candidats ont le droit de récupérer la citoyenneté légalement perdue d’un parent, d’un grand-parent ou d’un arrière-grand-parent.

COMMENT OBTENIR LA CITOYENNETÉ ROUMAINE ?

Il existe 4 manières différentes d’acquérir la nationalité roumaine. Pour être reconnu par les autorités roumaines comme un demandeur légitime de la citoyenneté, vous devez leur fournir des raisons convaincantes. Nous avons compilé pour vous les quatre arguments les plus courants que nos clients invoquent pour obtenir la nationalité roumaine :

  1. Le droit de naissance : Tout enfant né d’au moins un parent roumain est en droit de recevoir la nationalité dès sa naissance. Cette éligibilité est applicable quel que soit le lieu de naissance de l’enfant, en Roumanie ou ailleurs. En outre, tout enfant né en Roumanie dont les parents n’ont pas la citoyenneté locale sera reconnu comme éligible à la citoyenneté roumaine.
  2. Droit à la restitution de la citoyenneté : Toute personne qui a perdu sa citoyenneté roumaine a le droit de la recouvrer si elle le souhaite. De même, tout enfant ou petit-enfant d’une personne qui a perdu sa citoyenneté a le droit de la recouvrer.
  3. Droit d’adoption : La citoyenneté est accordée à tout enfant considéré comme adopté selon la loi roumaine. Toutefois, ce n’est le cas que si les parents adoptifs sont des citoyens roumains. Si un seul parent est citoyen roumain, l’enfant peut quand même obtenir la citoyenneté.
  4. Droit d’acquisition fondé sur une demande : La citoyenneté sera accordée à un citoyen étranger ou à une personne sans citoyenneté, à condition qu’il remplisse l’une des trois sections suivantes :
  • Il est né en Roumanie et y vit actuellement.
  • Il a vécu en Roumanie pendant au moins huit ans.
  • Il a vécu en Roumanie et a été marié à un citoyen roumain pendant au moins cinq ans.

Cependant, il existe un certain nombre de conditions qui peuvent abréger le processus de naturalisation et le réduire de moitié, dans la cas où :

  • Le candidat est une personnalité reconnue internationalement ;
  • Le candidat a obtenu le statut de réfugié ;
  • Le candidat a investi en Roumanie une somme d’argent supérieure à un million d’euros ;
  • Le candidat est un citoyen de l’un des États membres de l’Union européenne (UE).
  • Il existe une autre condition, qui est rare – si le candidat a contribué à la promotion de la culture roumaine.

CONDITIONS DE BASE POUR OBTENIR LA CITOYENNETÉ ROUMAINE

Cette section complète la section précédente. Outre les informations mentionnées dans les sections précédentes, il existe plusieurs critères supplémentaires qui peuvent vous aider à savoir si vous pouvez obtenir la citoyenneté :

  • Si vous être âgé d’au moins 18 ans ;
  • Si vous disposez de sources de revenus suffisantes pour subvenir à vos besoins en Roumanie.
  • Si vous n’avez jamais commis d’actes criminels contre la Roumanie ou causé un préjudice à la sécurité publique en Roumanie.
  • Si vous n’avez pas de casier judiciaire local et n’avez pas été condamné pour des infractions pénales.
  • Si vous connaissez la constitution roumaine et pouvez réciter l’hymne national.
  • Si vous parlez correctement la langue roumaine et avez une connaissance de base de la culture roumaine. Remarque importante : les tests de langue et de culture sont d’un niveau relativement avancé. Il est donc conseillé de suivre des cours de langue à l’avance afin d’améliorer votre niveau d’expression, comme indiqué ci-dessous.

Passeport roumain

ÉTAPES POUR OBTENIR LA CITOYENNETÉ ROUMAINE – LE PASSEPORT ROUMAIN – LE GUIDE LE PLUS COMPLET

La plupart des gens qui souhaitent obtenir un passeport roumain le font par le biais d’un processus appelé « restauration de la citoyenneté ». Pour ce faire, vous devez d’abord vérifier si vos parents ou grands-parents ont été citoyens roumains dans le passé. Ensuite, vous devez vérifier s’ils ont renoncé à leur citoyenneté roumaine ou si celle-ci a été annulée par les autorités roumaines à un moment donné.

Acquisition de la citoyenneté sur la base de liens familiaux – Si vous découvrez que l’un des membres de votre famille a des liens familiaux roumains, même lointains, vous devez en recueillir la preuve formelle, qui doit ensuite être présentée aux autorités roumaines.

Préparation des documents – Comme pour toute procédure civile et juridique menée conformément aux dispositions de la loi, tous les documents requis doivent être fournis. Des documents tels qu’un passeport, un certificat de bonne conduite et des documents d’état civil de vos proches roumains (naissance / mariage / décès / changement de nom, etc.) sont requis, ainsi qu’une déclaration écrite et une preuve de la perte de la citoyenneté passée.

Soumission de la demande – Après avoir rassemblé tous les documents nécessaires et établi la demande, celle-ci doit être soumise aux autorités roumaines. Les autorités examinent alors les motifs de la demande et décident de l’approuver ou non, sur la base de la preuve d’un lien familial roumain.

Suivi de la demande – Vous pouvez vérifier l’état de votre demande à l’aide du numéro d’enregistrement qui lui est affecté sur le site web du ministère roumain de l’intérieur. Si la demande n’est pas en contradiction avec les dispositions locales, le président de la Roumanie délivrera une déclaration confirmant votre citoyenneté. La déclaration vous sera envoyée par la poste.

Obtention d’un certificat de citoyenneté – Dans les six mois suivant l’approbation de la demande, vous devrez prêter serment d’allégeance à l’État roumain au siège du consulat. Après la cérémonie de serment, un certificat de citoyenneté sera délivré. Ensuite, vous devrez enregistrer officiellement votre état civil. Une fois ces étapes franchies, vous êtes officiellement citoyen roumain.

EST-IL POSSIBLE D’AVOIR UNE DOUBLE NATIONALITÉ ?

Selon la loi sur la citoyenneté roumaine promulguée en 1991, les citoyens roumains peuvent être titulaires d’une double citoyenneté. En fait, les citoyens roumains qui demandent une double nationalité ne sont même pas tenus de vivre en Roumanie ou de devenir officiellement des résidents roumains, et ils jouissent des mêmes droits que les résidents possédant une seule nationalité.

Toutefois, la politique roumaine en matière de double nationalité n’est pas nécessairement la même que dans d’autres pays. Cela signifie que les citoyens étrangers qui souhaitent obtenir la nationalité roumaine doivent s’assurer qu’ils satisfont également aux exigences de leur propre pays en matière de double nationalité. Il y a eu des cas où des demandeurs ont pu recouvrer la nationalité roumaine mais ont, par conséquent, perdu leur ancienne nationalité. Il est évident que l’État roumain n’est pas responsable de la perte d’une citoyenneté étrangère due à la détention d’une double citoyenneté.

COMMENT PROUVER L’ÉLIGIBILITÉ ?

La réponse à cette question est mentionnée implicitement tout au long du présent article. Nous souhaitons ici mettre l’accent sur cette question et l’aborder plus largement en explicitant les conditions d’acquisition de la citoyenneté et la simplicité du processus.

Pour prouver votre éligibilité, vous devez présenter des documents officiels concernant le citoyen roumain avec lequel vous avez des liens familiaux. Il peut s’agir d’un certificat de mariage, d’un acte de naissance, d’un diplôme, d’un document militaire, d’un document hospitalier ou de tout autre document prouvant officiellement un lien avec la Roumanie dans le passé.

Si vous ne disposez pas d’un document officiel, faites appel à un avocat compétent qui recherchera les anciens actes civils dans les archives roumaines. Au fil des ans, les autorités roumaines ont pris soin de préserver les anciens documents civils. Par conséquent, dans la plupart des cas, il est possible de localiser les documents nécessaires, qui peuvent ensuite être utilisés comme preuve de votre lien familial roumain et contribuer à établir votre éligibilité de manière avérée et acceptable.

Passeport roumain

CONNAISSANCE DE LA LANGUE ROUMAINE

Outre la preuve de votre éligibilité en vertu de liens familiaux avec un citoyen roumain, il vous sera demandé de connaître le roumain à un niveau élémentaire, au minimum. Une fois votre demande approuvée par les autorités roumaines, vous devrez vous rendre au consulat de Roumanie à Tel Aviv et passer un test linguistique avec l’un des diplomates. Le diplomate vous posera quelques questions générales, ainsi que des questions sur l’État et la culture roumains. Vous pourrez ainsi tester votre maîtrise de la langue.

En outre, vous devrez prêter serment d’allégeance à l’État roumain, mémoriser l’hymne national et le réciter – en roumain, bien sûr. Il est donc conseillé de suivre plusieurs cours de roumain à l’avance, comme indiqué ci-dessus, afin d’acquérir des compétences linguistiques de base et de l’expérience.

COMBIEN COÛTE L’ACQUISITION DE LA CITOYENNETÉ ROUMAINE ?

Le prix à payer pour obtenir la citoyenneté roumaine est généralement déterminé en fonction du nombre total de documents connus existants. En d’autres termes, le coût du processus varie en fonction des preuves et des documents présentés par le client, ainsi que du coût des services de généalogie, si nécessaire. Toutefois, le prix pour un groupe de clients peut être sensiblement inférieur.

Un autre point important auquel il faut prêter attention est de savoir si le détenteur initial de la citoyenneté a déjà changé de nom. Par le passé, de nombreux Juifs roumains ont changé de nom lorsqu’ils sont arrivés en Israël ou dans un autre pays. Par conséquent, pour concilier légalement les documents roumains et israéliens, un coût supplémentaire est à prévoir.

AVANTAGES DE LA CITOYENNETÉ ROUMAINE

Cette section traite des nombreux avantages de la citoyenneté roumaine. En tant que l’un des 27 pays qui composent l’Union européenne, la Roumanie offre un large éventail d’avantages à ses citoyens.

Si vous avez acquis un passeport roumain, vous êtes officiellement un citoyen de l’Union européenne et vous entrez dans la grande famille des européens avec des privilèges exclusifs. Certains des avantages les plus recherchés sont réservés exclusivement aux citoyens de l’UE. Il s’agit notamment de la possibilité de travailler et de vivre dans tous les pays de l’UE, sans limite de temps.

En outre, vous pouvez investir et créer une entreprise dans des pays de l’UE en développement tels que l’Italie, la France, l’Allemagne, les Pays-Bas, etc. Par ailleurs, dans un avenir proche, les Israéliens auront probablement besoin d’un visa pour se rendre en avion dans les pays européens. Si vous avez un passeport européen, cela ne vous concernera pas.

Vous pourrez également étudier dans les grandes universités européennes à un prix réduit ou même avec une subvention complète, et bénéficier d’une circulation illimitée entre les pays du continent moderne. Vous pourrez également bénéficier de services médicaux de pointe dans divers pays européens, y compris les pays scandinaves. Ce sont là plusieurs avantages importants que nous avons jugé bon de vous présenter concernant l’intérêt d’un passeport roumain.

Remarque : les titulaires d’un passeport sont désormais tenus de demander un visa pour des pays tels que les États-Unis, la Russie et l’Australie. Toutefois, vous aurez accès à tous les pays appartenant au bloc de l’Union européenne. Cette section s’est étendue sur les droits liés à la citoyenneté roumaine.

Passeport roumain

ROUMANIE – INFORMATIONS GÉNÉRALES

La Roumanie est un pays pastoral verdoyant situé dans les Balkans, en Europe orientale. Le pays est célèbre pour sa nature généreuse, ainsi que pour sa récente croissance économique exponentielle. En 2007, elle est devenue un membre officiel de la confédération de l’Union européenne. Depuis lors, la Roumanie est devenue une destination très attrayante pour les Israéliens désireux d’acquérir un passeport européen sur la base de leur ascendance.

Dans l’ensemble, la Roumanie reste à la traîne des pays développés d’Europe occidentale. En témoignent les anciennes infrastructures disséminées dans tout le pays, les vieux moyens de transport et les vêtements simples, ainsi que les groupes de descendants d’immigrants qui conservent un mode de vie authentique semblable à celui de leurs ancêtres.

Cependant, la plupart des Israéliens qui décident d’investir en Roumanie ou de s’y installer, préfèrent en grande majorité vivre dans les grandes villes telles que Cluj, Iași, Timișoara et, bien sûr, la capitale Bucarest. Dans ces villes, vous profiterez sûrement d’un niveau de vie élevé. Les rues sont verdoyantes et la population est accueillante.

L’été roumain est considéré comme doux et très agréable, avec des températures moyennes comprises entre 23 et 29 degrés Celsius en été. L’hiver, en revanche, est considéré comme froid, avec des températures moyennes comprises entre 3 et 5 degrés Celsius. Toutefois, n’oubliez pas que les températures varient selon les régions.

Les bonnes conditions, le calme du pays et de ses habitants, et le contraste avec le stress des pays occidentaux sont les principaux facteurs qui distinguent la Roumanie des autres pays européens. Le comportement plus patient amène de nombreux Israéliens à s’y installer, en plus de la politique roumaine de bas prix concernant l’immobilier, les produits alimentaires et le coût de la vie en général.

Toutefois, la plupart des Israéliens choisissent d’obtenir un passeport roumano-européen avant tout en raison des avantages qu’il procure, comme la liberté de voyager entre les États européens et/ou un permis de séjour et de travail dans les pays occidentaux avancés.

CABINET D’AVOCAT SPÉCIALISÉ DANS L’IMMIGRATION EN ROUMANIE

Notre cabinet d’avocats est spécialisé dans l’immigration en Roumanie. Nous pouvons préparer pour vous tous les documents nécessaires à l’obtention de la citoyenneté roumaine de manière professionnelle et organisée. Notre cabinet entretient des contacts permanents avec les autorités roumaines concernant les procédures de naturalisation, et nous pouvons vous fournir votre citoyenneté de la manière la plus efficace.

romanian citizenship

:03-3724722

        055-9781688

 [email protected]

Contactez nous

Faire défiler vers le haut