Aller au contenu

Avis juridique étranger français

Rachel Amselem Aouate

Un résident français décède, et sa succession contient des biens en Israël. Qu’adviendra-t-il de ses biens ? Comment les bénéficiaires peuvent-ils les recevoir et quelles démarches doivent-ils entreprendre ? Afin de prouver leur droit à l’héritage, les bénéficiaires doivent fournir un avis juridique étranger français, rédigé par un expert en droit français.

Nos avocats aident à obtenir des  avis juridiques étrangers. L’article explique quand une opinion juridique d’un expert étranger français est requise par un tribunal israélien concernant l’héritage d’un résident étranger de France qui a laissé des biens en Israël, et qui est considéré comme un expert de droit étranger capable de rédiger une telle opinion.

Avis juridique étranger français

Quand un avis juridique étranger français pour une succession est-il nécessaire ?

 La section 136 de la loi israélienne sur les successions, 5725-1965  , stipule que les tribunaux israéliens sont autorisés à statuer sur l’héritage d’une personne dont le lieu de résidence se trouvait en Israël au moment de son décès, ou qui a laissé des biens en Israël. Les biens peuvent être des biens immobiliers, des biens mobiliers, des comptes bancaires, des fonds de pension, des titres, etc. L’article 137 prévoit que l’héritage est soumis à la loi du lieu de résidence du testateur au moment de son décès, à l’exception de ce qui est prévu dans les articles 138 à 140, qui traitent de la loi sur certains biens, de l’aptitude à faire un testament et de la forme du testament.

Conformément à ces dispositions, dans une situation telle que le lieu de résidence du défunt n’était pas Israël mais la France, mais qu’il possédait des biens en Israël, le Juge aux Affaires Familiales doit obtenir un avis juridique étranger français concernant la loi applicable à ces biens.

Selon la section 67A (7) de la loi sur les successions, une demande de délivrance d’un ordre d’homologation d’héritage ou de testament, faite par les héritiers du défunt au Registre des Successions, sera transférée au Tribunal des Affaires Familiales qui examinera la demande ainsi que l’avis juridique étranger.

Par conséquent, si les héritiers d’une personne décédée résidant en France qui a laissé un patrimoine immobilier en Israël, veulent actualiser le testament, ils doivent présenter, en plus d’une demande d’homologation du testament, une expertise juridique française concernant le droit étranger en France.

Naturellement, si les biens laissés par un résident français sont situés en France, les héritiers doivent déposer une demande d’homologation ou de succession en France. Néanmoins, cette ordonnance d’homologation n’est pas automatiquement reconnue en Israël et les héritiers de tout actif restant en Israël devront obtenir un avis juridique étranger joint à la requête.

Toutefois, dans le cas où le défunt n’a pas laissé un appartement mais un fonds de prévoyance ou une police d’assurance-vie avec des bénéficiaires spécifiques, il n’est, dans la plupart des cas, pas nécessaire d’obtenir un avis juridique étranger.

Qu’est-ce qu’un avis juridique étranger ?

Un avis juridique étranger est un avis d’un expert étranger relatif à la loi qui s’applique à la succession du défunt dans son lieu de résidence principal au moment de son décès, pour lequel une requête a été soumise au Tribunal des Affaires Familiales ou au Registre des Successions.

Si le défunt est un résident étranger, une expertise juridique étrangère est nécessaire pour permettre au tribunal de déterminer la loi étrangère concernant la question du partage de la succession du défunt. Un cabinet d’avocats qui s’occupe de l’établissement d’avis juridiques étrangers vous aidera à résoudre cette question.

L’expertise, sauf pour les questions liées à la médecine, doit être soumise au tribunal au plus tard à la date de soumission par le demandeur des déclarations des témoins principaux (sauf si le tribunal en décide autrement).

Qui est considéré comme un expert en droit étranger ?

Le droit étranger doit être prouvé par l’avis d’un expert en droit étranger.

La principale décision de justice en la matière est l’affaire 6796/97 Berg Jacob and Sons (furniture) V. Berg East Imports Inc.,, dans laquelle la Cour suprême a souligné la difficulté de déterminer précisément qui peut être considéré comme un expert en droit étranger. Néanmoins, l’affaire (Tel Aviv) 2301-03-16 Matthias Kohari v. Rinat Bernier a établi qu’un expert en droit étranger pouvait être :

  1. Un avocat ou un juge qui s’occupe de droit dans la pratique, dans le milieu universitaire ou qui possède autrement les qualifications pertinentes pour servir de témoin ayant une expertise dans le droit étranger pertinent. Alternativement :
  1. Un juriste qui prend une position officielle, ce qui nécessite – et donc suppose également – des connaissances juridiques dans le cadre du système juridique en question. Ou
  1. Quelqu’un d’autre qui, en raison de sa profession ou de son activité, a eu l’occasion d’acquérir des connaissances sur le droit en question.

L’importance de l’avis juridique d’un expert étranger

L’intervention d’un expert juridique étranger est généralement requise, sur la base des règles du droit civil international, et pour s’assurer que les lois du pays de résidence du citoyen étranger ne sont pas violées dans l’application de la loi israélienne.

Avis juridiques étrangers dans d’autres domaines

Outre l’avis juridique pour l’homologation d’un testament ou d’une ordonnance de succession, il existe d’autres situations dans lesquelles le tribunal exige un avis comme, par exemple, une affaire concernant une transaction immobilière dans laquelle une société étrangère est partie à l’accord. En outre, cela concerne également les cas d’annulation d’un mariage, lorsqu’il n’existe pas d’accord de divorce et que le couple concerné n’est pas juif. L’exécution des décisions étrangères  nécessite également des avis sur le droit étranger.

Contactez-nous pour vous aider à préparer un avis de droit étranger

 Si vous êtes dans une situation où vous devez préparer une opinion de droit étranger, vous devriez contacter notre cabinet d’avocats qui a des connaissances et une expertise dans ce domaine. Nos avocats peuvent préparer pour vous une expertise de droit étranger sur toute question nécessitant une expertise de droit étranger.

Si vous êtes les héritiers d’un résident étranger qui a laissé des biens en Israël, et que vous avez besoin d’un avis juridique étranger pour la France ou tout autre droit étranger, contactez notre cabinet et nous serons heureux de vous aider !

    : 03-3724722                                Avis juridique étranger français

        055-9781688

 [email protected]

Contactez nous

Faire défiler vers le haut