Aller au contenu

Immigration en Israël avec famille

Michael Decker

Aliyah en famille – conjoint et les enfants mineurs

Vous vous demandez quels sont vos droits pour immigrer en Israël avec votre famille ? Dans cet article l’avocat Joshua Pex, avocat spécialisé en droit de l’immigration, vous fournira des informations utiles sur le sujet de l’immigration en Israël avec la famille en vertu de la Loi du retour de 1950. Notre cabinet d’avocats spécialisé en droit de l’immigration à Tel Aviv et à Jérusalem, accorde une aide juridique aux résidents du centre d’Israël , à Ramat Gan, Hod Hasharon, Holon, il possède également un cabinet à Jérusalem qui assure des services juridiques ) des clients, partout dans le pays.

Aliyah en famille – Un rêve devenu réalité

Aliyah en familleQu’est-ce que l’Aliyah?

Le droit d’immigrer en Israël en vertu de la loi du retour est le droit de chaque Juif, ou d’un enfant ou petit-enfant de Juifs ainsi que les conjoints et enfants mineurs, à savoir les enfants de moins de 18 ans d’immigrer en Israël et de recevoir la citoyenneté. La question est de savoir si la femme, le mari ou les enfants d’une personne Juive ne bénéficiant pas de cette loi ont tout de même le droit d’immigrer en Israël et de recevoir la citoyenneté israélienne?

L’immigration en Israël avec la famille – le droit d’un immigrant

La loi du retour a été adoptée en 1950 pour encourager l’immigration des Juifs en Israël. En 1970, la définition de juif conformément à la loi du retour a été réduite. La section 4B de la loi juive du retour, définit comme étant juif tout individu de « mère juive » ou une personne qui a été converti et n’est pas d’une autre religion. D’autre part, le droit des enfants ainsi que les petits-enfants et les conjoints non-juifs à immigrer en Israël a été élargi et leur permet de recevoir tous les droits des immigrants, y compris la citoyenneté israélienne lors de l’arrivée en Israël. L’idée qui sous-tend l’expansion des droits de la famille et des conjoints au retour était l’encouragement à l’immigration en Israël des juifs et des descendants de Juif ainsi que des membres de la famille.

Quelle est la différence entre l’immigration et la naturalisation en Israël d’après la loi de la citoyenneté?

Il est important de noter qu’il existe une différence significative dans le statut des membres de la famille d’immigrants en vertu de la Loi du retour et de la citoyenneté conformément à la loi de naturalisation. Les conjoints des Israéliens qui sont en relation avec le conjoint israélien de citoyenneté israélienne ou de résidence, reçoivent un statut légal en Israël en vertu de l’article 7 de la loi sur la citoyenneté. La loi sur la nationalité établit le droit des conjoints non-juifs des citoyens israéliens d’obtenir la citoyenneté. Néanmoins, la mise en œuvre de la loi en suivant le ministère de l’Intérieur donne le droit progressivement, en fonction du processus graduel. Il s’agit d’un processus d’au moins cinq ans, au cours duquel le conjoint étranger obtient un statut de résident temporaire donné en Israël, jusqu’à la fin du processus. D’autres solutions sont aussi possible : obtenir un statut permanent en Israël ou la citoyenneté israélienne. Cependant, les conjoints de nouveaux immigrants ont droit à la citoyenneté israélienne automatiquement en même temps que leur conjoint ayant droit à la loi du retour, immédiatement après leur arrivée en Israël.

Qu’en est-il des couples de Olim récemment mariés ?

Si un bénéficiaire de la Loi du Retour demande à immigrer en Israël conformément à la loi, mais est mariée à un conjoint qui n est pas bénéficiaire pour la période de retour, de moins d’un an à compter de la date de l’immigration en Israël, le conjoint qui n est pas bénéficiaire de la loi du retour ne pourra pas obtenir la citoyenneté israélienne immédiatement après son arrivée en Israël. Dans le cas d’un mariage récent, ayant lieu avant l’immigration en Israël, le ministère de l’Intérieur donne le statut de résident temporaire (visa A / 5) au partenaire du nouvel immigrant / e pour une période d’un an. Apres un an, il est possible de recevoir la citoyenneté israélienne en vertu de l’immigration en Israël, mais dans les cas où les fonctionnaires du ministère de l’Intérieur ne sont pas convaincu par les liens du mariage du demandeur, il lui sera attribué le statut de A / 5 pour une autre année, afin d’examiner la véracité de la nature de la relation conjugale, avant l’octroi de la citoyenneté israélienne.

Avocats de l’immigration en Israël – Aliyah en famille

Notre cabinet d(‘avocats spécialisés traite les dossiers d’immigration vers Israël et m’obtention d’un statut juridique pour les immigrants ainsi que pour leurs conjoints et enfants. Nous serons heureux de vous aider pour tout sujet concernant votre statut juridique auprès du Ministère de l’intérieur – l’Autorité de l’immigration et Israël. Contactez-nous pour des conseils juridiques en matière d’immigration en Israël avec de la famille, ou de l’immigration en Israël:

Aliyah en famille: 03-6979486

 055-9781688

: [email protected]  

Contactez nous

Faire défiler vers le haut